Georges Didier

Georges Didier

Né après la dernière guerre et au terme d'études de droit, je suis embauché en 1971 par le "Mouvement International de la Réconciliation" (en clair le mouvement non-violent dont Martin Luther King était l'emblème) pour faire pénétrer le concept d'écologie (mot inconnu à l'époque) en Europe francophone. A ce titre, je fais partie des organisateurs de la première conférence alternative à l'ONU sur l'environnement en juillet 72 à Stockholm.

En France, je gère le journal "Combat Non Violent, fonde et dirige les revues "Alternatives Non Violentes" et "Psychanalyse Culturelle", puis devient en 76-77, directeur de l'hebdomadaire écologique "La Gueule Ouverte". Durant toutes ces années, j'ai milité professionnellement dans les luttes de l'époque : Larzac, Malville, etc.

Mais en même temps, je m'interrogeais beaucoup sur les motivations psychologiques du monde militant. Pourquoi se déclarer "non-violent", "écologiste" ou "politique" ?

Je me suis donc intéressé à la dynamique de groupe et à ses enjeux politiques. Mais peu à peu, arrêtant l'action militante, je me suis tourné délibérément vers la recherche intérieure. Pendant trente ans, j'en ai fait mon nouveau métier, psychothérapeute, puis psychanalyste symbolique. J'accompagne encore.

En 1997, j'ai créé le journal REEL et l’ai dirigé pendant dix ans. Ce mensuel essayait de marier l'approche du cœur et l'approche analytique, l'analyse du monde tel que la réalité nous le montre et les mondes intérieurs qui la perçoivent.

Une rencontre avec Agnès Vincent et Pierre Trigano s’est alors faite dans l’amitié du journal REEL et a généré des projets communs. C’est ainsi que j’ai approché l’Ecole du Rêve qu’ils avaient fondée et leur engagement jungien. Nous avons créé ensemble l’Ecole de Psychanalyse Symbolique qui forme des professionnels. J’apporte à cet enseignement mon approche de la fonction paternelle ainsi que le concept des constellations archétypales.

J’ai été également très engagé dans la rédaction d’une charte éthique pour les professionnels de l’accompagnement (www.charteethique.eu).

G.D.

Georges Didier est aujourd’hui formateur en psychanalyse symbolique.

Créateur du concept des constellations archétypales®

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages :
Fonction paternelle et étapes de croissance (Souffle d’Or),
Peur de l’eau (REEL Editions),
Expériences de la non violence (Jouvence),
Constellations symboliques et spirituelles (REEL Editions),
avec Pierre TRIGANO, Peter Pan, la dispute (REEL Editions).

Il a créé puis dirigé pendant 10 ans le magazine REEL.